05/09/2016

Bus 44: la commission des pétitions entre en scène

image.jpegLa pétition P1976 pour maintenir la fermeture nocturne du poste douane de Landecy, signée ce printemps par 132 habitants de la Croix-de-Rozon et de Landecy, a été examinée ce lundi 5 septembre par les 15 députés de la commission des pétitions de Grand-Conseil.

Alain Pittet, l'initiateur de la pétition, et le soussigné ont expliqué qu'une barrière automatique, telle que celle qui donne accès à un parking, pourrait sans doute permettre de maintenir la fermeture de la route d'Annecy entre 19h30 et 6 h tout en autorisant le bus 44 d'atteindre son nouveau terminus: le parking de Collonges-sous-Salève. 

L'idée de prolonger la ligne 44 jusqu'au bas de Collonges/s/Salève émane de réflexions qui ont été conduites au sein des départements de l'urbanisme et des transports dans le cadre de la mobilité dans le Grand Genève. Le maire de Bardonnex en a tenu informé le Conseil municipal en mars 2016.

Ce projet permet en effet de satisfaire plusieurs buts. Il répond à une meilleure desserte du village de Landecy que la situation actuelle, sans toutefois répondre tout à fait aux vœux des Landecéens. Il anticipe sur la construction dans les 5 ans à venir de 60 à 80 logements à La Mûre. Il permet d'utiliser le parking de Collonge comme parking d'échange. La ligne 44 pourrait enfin, par la suite, poursuivre sa course jusqu'au haut de Collonges et réduire ainsi l'utilisation de leur voiture par de nombreux travailleurs qui habitent au pied du Salève.


Les représentants des pétitionnaires ont également insisté sur le fait que la fermeture nocturne de la route d'Annecy contribue à la quiétude et la la sécurité non seulement des habitants de Croix de Rozon mais aussi des autres villages traversés par le trafic de transit. Pour les mêmes raison de quiétude et de sécurité, ils ont demandé que la vitesse maximale de circulation soit limitée à 30km/h à Croix-de-Rozon et ce depuis la frontière. 

Ils ont encore souligné que l'accroissement du trafic sur le territoire de la commune de Bardonnex est sans doute dû à l'insuffisante capacité de l'autoroute A1 et au goulet d'étranglement que représente la douane de Bardonnex, souhaitant que les autorités mettent tout en œuvre pour augmenter la capacité de cette artère. 

La commision, présidée par Christian Frey, député socialiste, habitant Landecy (et ancien conseiller municipal de Bardonnex), a entendu les pétitionnaires avec attention. Des députés ont posé plusieurs questions. Au terme de l'audition, le président a rappelé qu'il appartenait à la commission de preposer au Grand Conseil de renvoyer la pétition au Conseil d'Etat ou de la déposer simplement sur le bureau du Grand Conseil, ce qui est une forme de classement. 

L'extension de la ligne 44 dépend de la hausse des tarifs TPG

A noter que dans un échange de courriel, le comité de la pétition a appris de la mairie que la réalisation du projet de prolonger la ligne 44 dépend du vote par le Grand Conseil d'une hausse des tarifs TPG. Saisi de cette question le 31 août dernier, le Grand Conseil a reporté sa décision à sa prochaine session des 22 et 23 septembre. En l'état, il paraît peu probable que l'extension de la ligne puisse intervenir en décembre 2016, comme c'était initialement envisagé.

À suivre.

Ce billet a été redigé par Jean-François Mabut

22:47 Publié dans Croix-de-Rozon, Sécurité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.