09/11/2014

Clarines et cor des Alpes à Compesières

P1060173.JPG

Comment recréeriez-vous le vent dans les sapins, le foehn qui s’engouffre dans les vallées? Les précipices, les cimes, les pierriers, les torrents, les pâturages? La pureté sublime de l'azur, qui s'assombrit avec l'altitude? Septante choristes venues d'Annemasse et de Strasbourg, excusez du peu, ont donné ce dimanche en l'église de Compesières la "Messe des cimes". C'était une première suisse pour les chœurs "Clé de Scène" de Strasbourg et "Renaissance" d'Annemasse. L’œuvre a été créée à Bellevaux en Haute-Savoir au printemps 2013. On en trouve l'évocation sur la RTS et plusieurs traces sur Youtube.

Le compositeur Hubert Dennefeld est un grand gars qui a sans doute un grand cœur. Un beau diable qui ne mesure pas son allant. Il dirige d'un bloc l'ensemble choral, le quintette de cuivre, le cor des Alpes, l'orgue et les clarines, tout droit descendues des Alpes. Délicats ajustements.

C'est chuchoté, c'est proclamé, tantôt rocailleux, tantôt doux comme l'herbe fraîche au printemps. Par moment, on pense au film "Himalaya". Les paroissiens de Compesières, de Troinex, de Veyrier et quelques autres ont apprécié et chaleureusement applaudi l’œuvre, le maître et les interprètes.

A voir trois vidéos: Kyrie, Ite Missa est, Salve Regina avec une interview d'Hubert Dennefeld


Kyrie, Gloria, Agnus, Ite Missa est. En latin et en français. La messe est dite. Une messe pas comme les autres, mi-concert, mi-cérémonie. L'église de Compesières est pleine ou presque, mais toujours fréquentée principalement par les générations d'avant et d'après guerre, la seconde du siècle dernier.

La "Messe des cimes" ouvrait la huitième saison des Musicales de Compesières.

Un nouveau comité, présidé par Michel Favre, entoure Claire Haugrel. Après sept saisons, la directrice artistique n'a rien perdu de son énergie ni de sa capacité d'entraînement. Grâce à elle et à plusieurs petites mains dont celles de la Camerata du Léman, un ensemble de jeunes artistes, les Musicales de Compesières proposent des talents en herbe ou confirmés du Grand Genève et parfois d'au-delà.

On peut d'ores et déjà réserver sa place sur www.musicalesdecompesieres.ch pour les trois premières soirées des 21, 22 et 23 novembre. A noter qu'un concert gratuit sera donné le 23 novembre à 11h. Suivi à 15h, en la commanderie de Compesières, d'une causerie de l'historien Dominique Zumkeller, auteur notamment de Histoire et vécu de la commune de Bardonnex. On doit la fière maison forte, devenue siège de la mairie de Bardonnex, aux chevaliers de Malte, à qui l'évêque de Genève remis en ce lieu une petite chapelle en 1270.

JF Mabut

P1060217.JPG

Alain Nicolet, Viviane Pittet, Claire Haugrel, Michel Favre (cliquer sur les images pour les agrandir)

Le percussionniste, vient d'Argentine et habite Strassbourg. Il n'avait jamais vu de clarines deux jours avant l'événement.

P1060183.JPG

18:24 Publié dans Culture et loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.