30/01/2009

Philippe Roch trace les lignes de force de la future Constitution genevoise à Compesières

Roch Fischer Walder 30 janv 09.JPG"La première constituante qui a accordé des droits aux Genevois, c'est l'acte des franchises de l'évêque Adhemar Fabri." Le constituant Philippe Roch n'a pas retracé vendredi soir devant une soixantaine de sympathisants du PDC et Entente communale de Bardonnex l'histoire des Constitutions genevoises. Une autre grande étape fut la Constitution de 1847 qui nous gouverne toujours.

C'est dire que la rédaction d'une constitution n'est pas chose banale. Chacun peut en effet mesurer combien le monde d'aujourd'hui a changé depuis le temps de l'évêque tout puissant ou celui des radicaux révolutionnaires. Mais dans les deux cas et aujourd'hui encore, ce sont les valeurs qui fondent la société sur lesquelles les constituants devront s'accorder, explique l'ancien directeur de l'Office fédéral de l'environnement.

Philippe Roch est plein d'espoir mais il n'a pas caché ses craintes, notamment à la lecture du règlement, trop rigide à son goût. Le PDC a-t-il annoncé préseentera d'ailleurs deux amendements lors de la plénière de ce lundi. [photo: Philippe Roch au centre, avec Alain Walder maire de Bardonnex à sa gauche et Daniel Fischer président du PDC et Entente à sa droite]


Quatre ans jusqu'au vote populaire de 2012, ne seront pas de trop pour relever un défi au moins aussi important que celui de la rédaction du texte lui-même - Bernard Boymond a été tout étonné quand Philippe Roch lui a glissé les quelques feuillets de la Constitution de 1847, il s'attendait à un bouquin bien épais- ce défi, c'est d'associer les habitants du canton au processus qui sera lancé officiellement ce lundi 2 février à 19h par la prestation de serment des 80 constituants.

"Au nom de Dieu tout puissant". La Constitution fédérale récemment toilettée - les Suisses ne sont pas parvenus à moderniser l'Etat à l'occasion de sa révision complète - porte toujours cette invocation en préambule. Et la Genevoise? Philippe Roch juge cette question extrêmement importante. Une telle invocation est peut-être un peu dépassée sous cette forme. En revanche l'expression des valeurs dans le texte constitutionnel est capitale. Et l'écologue de Russin de citer le respect comme valeur clé de notre société. Le respect qui fonde les droits mais aussi les devoirs des habitants. Autres valeurs à noter la diversité et l'harmonie, la prospérité et bien sûr la sécurité.

La Constitution actuelle qui visait surtout à protéger les citoyens contre l'arbitraire du gouvernement est muette sur de nombreux chapitres. Rien sur la région, rien sur la Genève international qui fait notre renommée et notre prospérité, rien sur les communes, rien sur la famille. "Certes nous n'inventerons pas la Constitution genevoise sans nous inspirer des travaux des autres cantons." Répondant à Alfred Barthassat qui s'en inquiétait, Philippe Roch annonce que la Constituante s'est attachée pour son remue-méninge de début mars les services de Pierre Zwahlen qui fut un des acteurs clés de la Constituante vaudoise.

A qui peut-on adresser nos propositions a demandé Daniel Charlet. A moi, a répondu modestement Philippe Roch. Pour l'heure, en effet, la Constituante est encore dans les cartons. Elle n'a pas de site internet et seulement une case postale.

JFM

 

 

09:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Oh MIRACLE le site Réapparait, ce brave M. ROCH, ne brasse-t-il pas beaucoup de vent...et naturellement un Barthassat met son grin de sel....

Écrit par : Paul | 01/02/2009

Il me semble surtout que les arguments de M. Roch s'apparentent d'ores et déjà au clientèlisme habituel du PDC.

Le choix de Bardonnex n'est d'ailleurs pas dû au hasard, c'est un fief de la démocratie chrétienne.

Le Malt qui y règne est certes hospitalier mais certainement moins grisant que celui que distillent les écossais!

Le reproche de M. Roch sur le règlement nous indiquerait-il une piste de la première fuite qu'a subi la Constituante?

Nous verrons bien le 3 au matin si les idées du PDC sont majoritaires ou pas.

Merci à la TG et à son envoyé spécial, Monseigneur MABUT, de nous relater cette première séance!

En tout cas on se réjouit de voir cette constituante se mettre au travail, actuellement elle nous donne l'impression d'être engluée par les mêmes petites surnoiseries que celles qui ont oucrs au Grand Conseil.

Normal, même majorité = mêmes effets.

Une solution pourrait être que le PDC cesse de faire les balancier!!!!!

Écrit par : Clément | 01/02/2009

Pour quelle société cette Constituante servira-t-elle ?

Définissons en premier quelle sera la société de demain par de larges discussions. Sera-t-elle digitale, de type multistakeholders, transformationnelle, participative ou encore représentative etc, ?

Écrit par : demain | 02/02/2009

Les commentaires sont fermés.