04/01/2008

La zone agricole sacrée?

 

La Tribune révèle ce matin l'affaire de la maison construite illégalement en zone agricole à Landecy. Le journal local Bardonnex Information en avait fait mention dans son édition du mois de décembre.

 

Il n'est pas inintéressant pour prendre la mesure de la politique cantonale en matière de zone agricole de rappeler deux autres affaires locales.

 

La première remonte aux années quatre-vingts. la commune voulait déclasser la partie nord du village de Bardonnex qui est en zone agricole (alors que le sud est en zone constructible), afin de permettre la construction de quelques logements et notamment la réalisation d'une coopérative d'habitation.

 

Le projet a échoué car le prix du terrain, envisagé alors par la mairie à 150 francs le mètre en zone agricole, avait été refusé par le conseiller d'Etat en charge Christian Grobet. Une nouvelle tentative dans les années 90 échoua en raison d'une vision extrêmement restrictive de la zone agricole de la part du département alors dirigé par Laurent Moutinot. A noter qu'aujourd'hui le conseiller d'Etat Mark Muller a fixé à 450 francs la barre des transactions en zone agricole déclassée.

 

La seconde affaire est plus récente. Dans le cadre de l'élaboration du plan directeur communal, la commune a remis une troisième fois le projet de Bardonnex Nord sur le métier.

 

Prudente, les autorités envisageaient de se conformer à une règle non écrite du Conseil d'Etat selon laquelle un déclassement de la zone agricole doit donner lieu à une compensation, soit un retour d'un terrain constructible en zone agricole, soit des travaux de renaturation.

 

La commune avait opté pour le retour à la zone agricole de terrains constructibles au sud du village de Landecy. Alerté, un des propriétaires s'empressa de déposer une autorisation de construire. Qu'il obtint finalement. Avec en prime un préavis positif du Conseil municipal qui se faisant jetait aux ortilles le projet de plan directeur ainsi mort né.

 

Le plan directeur est toujours à l'étude et la question du déclassement de la zone agricole en est l'enjeu principal avec l'emplacement de la future école primaire communale actuellement à Compesières. (JFM)

 

  • Ce blog est public. Cela signifie que tout un chacun peut en devenir le rédacteur. Pour recevoir la marche à suivre, envoyez un courriel à l'adresse blog@tdgg.ch.

12:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it!