06/06/2008

Important travaux à faire sur la route Genève - Annecy

Vu le mauvais état de la route de Genève à Annecy, l'ingénieur en chef demande d'exécuter rapidement les travaux. Les travaux seront exécuté par les habitants et propriétaires des 13 communes concernées C'était il y a 204 ans ...


1600717395.jpgExtrait du Registre des Arrêtés du Préfet du Département du Léman.

30 Prairial an 13 - soit...30 mai 1804 - Vu le mauvais état de la route de Genève à Annecy, l'Ingénieur en chef demande d'exécuter rapidement les travaux.

Les travaux seront exécutés par les habitants et propriétaires des 13 communes concernées.

Carouge - Lancy - Compesières - Bossey - Collonges - Neydens - Beaumont - Présilly - Andilly - Copponex - St-Blaise - Vovray et Cruseille.

Le document  original se trouve aux Archives Communales de Bardonnex.  D.P.

 

 

 

 

631853363.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1863928210.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

745166042.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

638914022.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1538942409.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

312583000.jpg

08:07 Publié dans Histoire de Bardonnex-Compesières-Plan les Ouates | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it!

Commentaires

Comme quoi, il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas longtemps la Haute-Savoie et une grande partie du canton de Genève ne formaient qu'une même entité ! Pensez-y de temps en temps... Quand on pense que ce sont pour la plupart des étrangers de Suisse qui viennent rouspéter contre des Français.... n'importe quoi... N'oubliez-pas, quand ces communes ôsent fêter l'Escalade, alors qu'elles étaient les ennemies de la république de Genève, et que Genève à l'époque de l'Escalade ne représentait que 10.000 habitants cloitrés derrière les remparts de la vieille ville !

Écrit par : Café | 05/06/2008

Monsieur Café
Votre commentaire est très pertinent...
Cordiales salutations. D.P.

Écrit par : Paul | 06/06/2008

Quoi ? Vous êtes partisans du rattachement de Genève à la République française, comme au temps de Napoléon ? A cette époque, notez-le bien, Annecy était dans le même département que Chambéry, et Genève était le chef-lieu. Je ne suis pas persuadé que les Annéciens sautent de joie à l'idée de perdre à nouveau la direction de la Savoie du nord. Et à présent, Annecy a des activités plus florissantes que Chambéry, ce qui n'était pas le cas à l'époque de Napoléon. Le passé, c'est le passé, à mon avis. Le roi Charles-Albert, notez bien, a fait bâtir le pont de la Caille à une époque où Genève était déjà dans la Confédération, mais c'était pour développer l'économie annécienne, principalement. Car il est à l'origine du développement économique et industriel d'Annecy : personne d'autre ne l'est. Le pont de la Caille s'est accompagné de gros travaux à Annecy même, comme la construction de la rue Royale, ou les manufactures ; culturellement, ce fut l'époque de la refondation de l'Académie florimontane. Ainsi, à l'Annexion, Annecy était toute désignée pour devenir la capitale du département de la Savoie du nord. Et notez bien que Charles-Albert a développé les alentours d'Annecy, mais en réalité, il n'a pas dépensé énormément d'argent pour les alentours de Genève : son but était bien de développer Annecy. Cela a eu un caractère irréversible : il faut l'admettre. Il faut donc voir aussi ce qui a changé. Si la Haute-Savoie fait des dépenses, ce sera plutôt pour nourrir l'économie de son chef-lieu actuel, ou au moins de ses sous-préfectures, et non du chef-lieu du département du Léman, qui a peut-être représenté une belle période, mais qui n'existe plus.

Écrit par : R.M. | 06/06/2008

(Pour clarifier ce que je viens de dire, je précise que sous Napoléon, Chambéry était le chef-lieu du département du mont-Blanc, et Genève le chef-lieu du département du Léman. - Peut-être que si Genève faisait partie de la France, on pourrait imaginer la création d'un troisième département, maintenant qu'Annecy est devenue assez forte pour ne plus pouvoir être subordonnée à Chambéry. - Et Charles-Albert régna, bien sûr, après la chute de Napoléon.)

Écrit par : R.M. | 06/06/2008

et tu n 'a pas des photos du pont

Écrit par : lolo | 04/02/2009

LoLo
Des photos de quel pont ?

Écrit par : Paul | 04/02/2009

Les commentaires sont fermés.